> 05. Pour tous... > Pour restaurer la confiance, établir le dialogue

Pour restaurer la confiance, établir le dialogue

vendredi 11 mai 2012

La publication depuis le 6 mai de plusieurs décrets par le ministère illustre jusqu’à la caricature le fonctionnement des relations sociales de la période écoulée. Alors que ces décrets ont été rejetés unanimement par les organisations syndicales représentatives, la suspension de leur publication aurait été la marque d’un respect des personnels et de leurs représentants. Même si la continuité de l’État doit être assurée, c’est surtout l’expression d’un dépit que traduit ce dernier acte du ministère Chatel. Une fois cette page tournée, l’enjeu premier sera de rétablir la confiance après une période où l’éducation nationale n’a été perçue par le pouvoir que comme une charge budgétaire. Il sera nécessaire de reconnaître l’investissement de ses acteurs, de prendre le temps du dialogue social pour redéfinir les objectifs du service public d’éducation au service de la réussite de tous, de procéder aux choix budgétaires en conformité avec ces objectifs. L’amélioration des conditions de travail des personnels ne sera pas assurée par le seul retour à la situation antérieure. Tous les leviers nécessaires doivent être activés dans la réflexion à venir : la structuration du système, les rythmes scolaires, les programmes, les examens terminaux, l’organisation des services des personnels, l’évaluation.

C’est une nouvelle politique éducative, ambitieuse pour tous les élèves et respectueuse de tous les personnels, que le Sgen-CFDT appelle de ses vœux.

Le Sgen-CFDT agira dans la période qui s’ouvre, dans un esprit de concertation et de négociations, avec la volonté d’aboutir à une véritable transformation du système éducatif.

Répondre à cette brève




mieux vu avec Firefox